1er mai: Ciotti juge le climat «préoccupant et inquiétant»

Eric Ciotti, député LR, a jugé ce lundi que le climat, à l’avant-veille des défilés du 1er mai, était «préoccupant et inquiétant», regrettant que les groupuscules d’extrême gauche, notamment les «black blocs», ne soient «pas interdits de manifester».

» LIRE AUSSI — Syndicalistes, politiques et «gilets jaunes» se donnent rendez-vous le 1er mai

Le climat est «préoccupant et inquiétant», a affirmé Eric Ciotti sur France 2. Mais «je fais confiance aux forces de police et de gendarmerie, beaucoup moins au ministre de l’Intérieur (Christophe Castaner, NDLR) parce que depuis cinq mois, il n’a pas pris les bonnes décisions, il n’a pas donné aux forces de l’ordre les moyens de leur action», a ajouté le député, faisant allusion aux manifestations des «gilets jaunes», chaque samedi depuis le 17 novembre dernier.

Il «regrette notamment que le gouvernement n’ait pas tenu compte de la décision du Conseil constitutionnel sur la loi anti-casseurs, qui avait été proposée par Les Républicains, et qu’on n’ait pas repris ce texte à l’Assemblée nationale pour faire en sorte que les groupuscules violents qu’on connaît, qui seront là le 1er mai, notamment les «black blocs», d’extrême gauche, soient interdits de manifester».

«C’est un manque de courage et ce manque de courage, finalement, c’est un peu le trait de ce pouvoir, sur l’immigration, sur la sécurité, sur la lutte contre l’islamisme radical. Il y a beaucoup de paroles» mais «on attend des actes, pas des paroles», a-t-il conclu. Des appels à un mercredi «noir et jaune» ont été lancés pour les manifestations du 1er mai et des «gilets jaunes» et les «black blocs» appellent à transformer Paris en «capitale de l’émeute».

Источник: Lefigaro.fr

Источник: Corruptioner.life

Share

You may also like...